Abstracts : C114: Tumeurs kystiques du sein : loups ou agneaux ?

Abstracts : C114: Tumeurs kystiques du sein : loups ou agneaux ?

S. Ka, S. Baldé, MM. Dieng, S. Kobinama, J. Thiam, A. Dem.
DOI: 10.54266/ajo.2.1s.c114.GTFX3359

ABSTRACT

INTRODUCTION : Les tumeurs kystiques du sein sont le plus souvent bénignes. Les caractères de malignité cliniques ne sont pas spécifiques. L’objectif est de rapporter une série de tumeurs kystiques malignes du sein prises à tort pour des lésions bénignes. MATERIELS ET METHODES : Il s’agissait d’une étude observationnelle effectuée entre Janvier 2018 et Octobre 2021 à la clinique Oasis de Dakar. Nous avions étudié l’aspect clinique, l’imagerie, l’histopathologie, l’étendue de la maladie et la réponse au traitement des cas de tumeurs kystiques suspectes. Nous n’avions pas inclus les cas de kystes purs, uniques ou multiples d’évolution chronique. RESULTATS : Il s’agissait de huit patients, quatre femmes et deux hommes. L’âge moyen était de 44 ans. Tous les patients présentaient une masse palpable unilatérale déformant la peau sans caractère inflammatoire. Une patiente présentait un écoulement séro-sanglant. Le kyste était multiloculaire sans lésion tissulaire dans deux cas et présentait une lésion tissulaire dans six cas. L’imagerie était ACR3 dans cinq cas et ACR4/5 dans trois cas. L’histopathologie retrouvait six carcinomes invasifs dont deux papillaires, trois CITNOS, un carcinome lobulaire de même qu’un cas de carcinome lobulaire in situ de type comédocarcinome chez les femmes et deux CITNOS chez les hommes. Le bilan d’extension retrouvait chez un seul patient de sexe masculin la présence de métastases. Le traitement comportait une chimiothérapie, une mastectomie et une radiothérapie pour six des patients. A ce jour ils sont tous vivants. CONCLUSION : Les tumeurs kystiques du sein cachent parfois un cancer de diagnostic difficile. Le pronostic semble cependant favorable.

Comments are closed.
Translate with Google »