Original : Profils épidémiologiques et diagnostiques des carcinomes épidermoïdes mammaires à l’Institut Joliot Curie de Dakar

Original : Profils épidémiologiques et diagnostiques des carcinomes épidermoïdes mammaires à l’Institut Joliot Curie de Dakar

M. Khairane, ME. Charfi, S. Ka, A. Dem.

INTRODUCTION : Le cancer du sein représente le premier cancer de la femme et constitue clairement un véritable problème de santé publique. Même si l’adénocarcinome reste de loin le type histologique le plus fréquent, ils existent d’autres types dont la fréquence est variable. Une forme particulière qui est le carcinome épidermoïde retient notre attention. MATERIELS ET METHODES : Les dossiers cliniques des patientes consultants à l’Institut Joliot Curie de Dakar entre le 1er janvier 2016 et le 30 juin 2020 ont été revus. Nous avons retenu les cas des carcinomes épidermoïdes mammaires purs ou mixtes. RESULTATS : Notre étude avait porté sur trois observations reçues et traitées à l’Institut Joliot Curie de Dakar. Ces patientes avaient 48, 50 et 48 ans respectivement. Elles n’avaient pas d’antécédents pathologiques particuliers. Elles étaient toutes ménopausées. Elles avaient consulté suite à une autopalpation d’un nodule mammaire. La biopsie avait conclu à un carcinome épidermoïde mammaire. Deux des trois patientes étaient en stade métastatique. CONCLUSION : A la fin de notre étude, nous recommandons une étude à plus large échelle incluant plusieurs centres. Les séquences thérapeutiques doivent être mieux évaluées et comparées à la forme la plus fréquente qui est l’adénocarcinome canalaire infiltrant.
MOTS-CLES : Carcinome épidermoïde ; Sein ; Epidémiologie ; Diagnostic.

Click here to explore the paper.

Comments are closed.
Translate with Google »